Étymologie du patronyme Briand

Certains patronymes dans notre généalogie nous tiennent à coeur. Pour moi, "Briand" est l'un de ceux qui m'ont permis faire un merveilleux voyage dans le temps, en retraçant la descendance d'une famille de maçons originaires de Droux, en Haute Vienne, jusque dans les Deux Sèvres et la Charente Maritime.



Concernant l'étymologie du nom, on en trouve les définitions suivantes sur Généanet :

Briand, Briant
Sauf exception toujours possible, aucun rapport avec l'adjectif brillant. Il s'agit normalement d'un surnom d'origine bretonne, signifiant élevé, haut placé.

Brillant
Porté notamment dans la Sarthe et la Mayenne, rencontré aussi sous la forme Brilland, c'est selon M.T. Morlet le surnom d'un homme rusé (dérivé de l'ancien français bril = piège). On doit surtout envisager une déformation des noms Briand, Briant, par attraction du verbe briller.

Brient
Variante de Briand (voir ce nom) portée dans le Morbihan. On trouve la forme Briend dans les Côtes-d'Armor. Diminutifs : Briendo, Brientin.


Ci-dessous, deux toponymes en relation avec le patronyme "Briand" :
 celui de Châteaubriant, au nord-est de Nantes, en Loire-Atlantique, 
que l'on trouve sous la forme "Ch. Briand" sur cette carte de 1663 :





Et la commune de Martigné-Briand, au nord-est de Cholet, en Maine-et-Loire :




Dans les Deux Sèvres, à l'ouest de Celles-sur-Belle, se trouve le lieu-dit de Fief-Briand 
(Source : Inventaire du Patrimoine).



À Nantes, le château de Bois-Briand, fondé au moyen-âge, même si cette dénomination 
ne semble pas avoir de rapport direct avec ce patronyme. Voir à ce sujet la fiche du Château de Bois-Briand
siège au XVIIe siècle des Charette de la Contrie, puis au XVIIIe de Felix Cossin, corsaire.



Liens :

Portrait d'une famille de maçons (1/3) :
1660 : Émigration des frères Briand

Portrait d'une famille de maçons (2/3) :
Le métier de maçon au XVIIe et XVIIIe siècle

Portrait d'une famille de maçons (3/3) :
Laurent Briand propriétaire en 1688 à Saint-Symphorien